Le Club Vosgien de Haguenau-Lembach dans le Palatinat

16 mai 2017 Gilbert Rieger ActivitésNon classéNos sorties

Le Club Vosgien de Haguenau-Lembach dans le Palatinat

 

L’amitié entre le Pfälzerwald-Verein Gimmeldingen et le club vosgien de Haguenau-Lembach est née en 1997 grâce à la pugnacité de Walter Guthfrucht et de Pierrot Nouvier, des amis randonneurs de longue date. Les deux associations entretiennent depuis ce temps, des relations amicales et se retrouvent  tous les ans, alternativement en France ou en Allemagne. Cette année c’était à Gimmeldingen, le dimanche 14 mai, pour participer à la journée de la randonnée, fêtée en Allemagne ce jour-là.

Gimmeldingen est un village avec 2600 habitants qui a été mentionné en 1109 comme «Gomeltingen». Il est situé à la périphérie de la Forêt du Palatinat et est connu pour le Mandelbluetenfest, la fête des fleurs d’amandier, qui se tient chaque année au printemps en mars.  Cette floraison précoce,  plonge toute la campagne en rose clair, une incroyable splendeur, un vrai bonheur.

Palatinat

Le succès de cette rencontre est grandissant et à motivé 28 membres du club vosgien à se déplacer en bus par rapport à un programme très alléchant. Rien de tel que de randonner ensemble pour faire connaissance et pour voir à quel point nous sommes semblables, malgré nos différences. “Unis dans la diversité”, la devise européenne s’éprouve ici dans la solidarité naturelle des groupes de randonneurs, la richesse des paysages, le partage des émotions et les échanges durant la marche ou dans les moments privilégiés des pauses communes. Les randonneurs des deux groupes, emmenés par un guide local prirent la direction du chalet du club allemand situé à plus de 500 mètres d’altitude, après un généreux « Kafé-Kuchen », offert par les hôtes « Palatins ».

 

Pour monter le programme de la journée, les Allemands avaient prévu un itinéraire tissé pour éviter de partir à l’aventure. Les Français avaient la certitude que le parcours était éprouvé et bien pensé. Les cinq kilomètres de distance, ont permis de mêler les découvertes de nouveaux  paysages avec celle de la vie sociale de la région parcourue. Il n’y avait pas de barrière de langue, les discussions allaient bon train.

 

Ils étaient plus de 50 randonneurs à se retrouver autour des tables de la « Hütte », pour prendre le repas en commun. L’apanage du Palatinat, c’est qu’au bout de chaque sentier on trouve de quoi se restaurer et de reprendre le souffle.

 

Une superbe météo a contribué à la réussite de la journée. La rencontre pour l’année prochaine est déjà actée.

 

Joseph Burckel

16 mai 2017

Comments are currently closed.